dessin femme maquillage

Une illustration éditoriale sur la beauté des femmes

Le S magazine est le supplément mode, beauté et arts de vivre du célèbre Sunday Express, basé à Londres. J’ai été contactée par Sara Whites, la directrice artistique de l’hebdomadaire, qui recherchait un illustrateur. Elle voulait savoir si j’étais disponible pour créer un dessin pour l’un de ses articles.
L’article concernait ce que les anglais appellent les « frenemies », c’est à dire les faux-amis! Ces petites habitudes que l’on pense bénéfiques et qui peuvent se révéler nocives à l’usage!

Un article sur les frenemies…

Les frenemies sont présents dans toutes sortes de domaines. Dans la langue d’abord! J’ai travaillé avec différents magazines ou éditeurs anglophones (notamment Elle India) et j’ai souvent eu des textes ou des articles truffés de frenemies! Dessiner « un pain » à la place de « a pain », par exemple, n’est pas très professionnel. Non, « a cave » n’est pas l’endroit où se réunissent les confréries du vin pour chanter des chansons moyenâgeuses en se frottant la panse, mais bien une simple grotte. Bref, avant de travailler sur ce projet de création, il a fallu que je prenne garde-moi-même au frenemies que les journalistes auraient pu glisser dans cette chronique.

Attention aux faux amis pour être belle!

Le sujet de l’article que je devais enluminer se concentrait sur les frenemies dans le domaine de la beauté. On a toutes nos petites croyances dans des outils ou des méthodes douteuses pour nous rendre belles! Avec Sarah nous avons choisi de placer dans le décor de notre dessin différentes représentations de ces faux amis, autour du personnage principal de la scène. Le fer à friser tout d’abord, qui si, comme son nom l’indique, frise, abîme et assèche aussi les cheveux! Les lingettes imprégnées de mille produits, aussi pratiques que néfastes pour notre peau! Tout comme les produits auto bronzants qui, derrière leur aspect magique, cachent souvent des effets secondaires pas vraiment amis de notre beauté sur le long terme!

Un paysage de Londres en toile de fond de l’image

Nous avons situé notre personnage principal dans son appartement, devant sa console de maquillage. C’est un bel appartement Londonien, avec une fenêtre ouverte sur le printemps qui vient réveiller Londres en ce moi de mai! On reconnait quelques éléments architecturaux spécifiques de la ville en arrière plan… Merci Sarah pour cette collaboration! Cela vous plait?