illustrateur Nantes

Le dessin, ma vie et la Cité des Ducs

Je passe plusieurs mois par an à Nantes et j’ai eu envie de créer cette image qui montre que l’époque où l’on parlait de Nantes la grise est révolue! J’y ai fait mes études d’Art graphique  (école Pivaut – école supérieure technique privée d’Arts appliqués et dessins narratif), et c’est là que j’ai commencé à exercer mon métier d’illustrateur. Moi, quand j’y suis, j’aime m’y promener à la vietnamienne, c’est à dire à l’arrière sur le scooter de mon homme. J’aime ainsi humer la brise marine qui envahit les bords de Loire lorsque la marée monte, prendre le bac pour aller boire un verre de muscadet à la Civelle à Trentemoult, parfois pousser jusqu’à Pornic quand il fait beau pour aller lézarder sur une plage de l’Atlantique, et enfin revenir le soir pour déguster un poulet grillé au restaurant « les 2 morues », un menu secret aux « Chants d’Avril » ou un sandre au beurre blanc dans une petite auberge du Bouffay.

Représenter Nantes en Image?

Pour symboliser la ville, j’aurais pu dessiner la tour de Bretagne, qui domine fièrement les vallées (La Loire et l’Erdre) par sa hauteur, un peu comme on esquisse la forme de la tour Eiffel en arrière plan pour symboliser Paris. Mais cette tour, qui ressemble vaguement à la petite soeur de la tour Montparnasse, n’est pas, à mon avis, des plus élégante dans son dessin et sa silhouette… Le charme figuratif de Nantes n’est pas dans sa tour de Bretagne.  J’ai donc esquissé au trait, derrière nos nantais et nantaises à scooter, la tour du Lieu Unique, qui est devenu un symbole de la vie culturelle locale. J’ai aussi dessiné une fameuse grue Titan (énorme grue jaune), qui rappelle le glorieux passé des chantiers navals de l’Ile de Nantes. Enfin j’ai figuré le dôme de l’église Notre-Dame-de-Bon-Port qui enrichit la Skyline nantaise (eh oui!) depuis le pont Anne de Bretagne qui traverse la Loire. J’aurais aimé illustrer le Château des Ducs de Bretagne, qui est le dernier château de la Loire avant l’Océan (et qui vaut vraiment le détour tant pour sa visite que pour ses expositions), mais je n’avais plus la place  (mais venez faire un peu de tourisme un Week-End, au printemps, en été avec le Voyage A Nantes, ou au début d’automne c’est super!)

Naoned: un écrin pour la Loire

Pour finir,  il faut souligner que tous ces monuments qui viennent caresser notre regard forment en réalité un écrin au véritable joyau de la ville de Nantes, déité adorée des nantais et ligériens et dernier fleuve sauvage d’Europe: la Loire!